Les tournants

COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DE DUNKERQUE / SECONDE NATURE, AIX-EN PROVENCE

 

Nous traversons la Communauté Urbaine de Dunkerque et de Marseille, nous y faisons des rencontres. Nous récoltons auprès de chacun un témoignage sonore.

 

Nous évoquons avec chaque personne des voyages, des allers-retours des moments qui sont un tournant de leur vie. Nous leur demandons de se remémorer, de revenir sur leur pas, de refaire les périples.

Une bande sonore unique sera créée à partir des histoires recueillies.

Toute cette matière s’enchevêtre et se matérialise sous l’espèce de machines ou d’appareils (Tonographe). Le documentaire s’inscrit dans l’espace et dans un temps en mouvement.

 

Plusieurs grands pans de plastique sont suspendus au plafond. Ils sont chacun reliés à un moteur. A proximité de chaque moteur est fixé un haut-parleur qui diffuse les voix, des bruits de vent, de craquements, de souffles. Le son transmis aux haut-parleurs a été détourné par un montage électronique vers le moteur qui lui est proche : le son fait office d’énergie électrique, provoque la rotation des moteurs. Les voix, elles, font office de chorégraphie, elles commandent la vitesse de rotation des moteurs. La vitesse de rotation varie, la parole est parfois légère comme la bise ou au contraire agitée, intranquille comme la tempête. Il arrive que tous les moteurs soient à l’arrêt, ou au contraire qu’ils tournent simultanément. On peut entendre la pluralité des langues véhiculée à l’intérieur même du français. Nous avons essayé d’enregistrer à Dunkerque et à Marseille ce monde qui tourne en ronde folle, de transposer, ici précisément, l’inconnu dans le familier. Tous les mondes regroupés au sein d’une même ville. Avec chacun, assis à Dunkerque et à Marseille nous avons arpenté un morceau de la carte du monde. Au fil des histoires recueillies, les frontières de cette carte se sont déplacées, ouvertes ou fermées ; les distances réduites ou allongées ; les terres creusées, pliées, dépliées.

Les récits de voyages, les descriptions de lieux proches ou lointain, matière impalpable mais bien tactile venu de là-bas, venu de très loin, caressent plient, sculptent les cartes. Les formes évoluent sans cesse. Les pans offrent un volume physique à la parole. Celle-ci imprime sa trace passagère.